L’Odyssée de la SAQ

Un titre qui fait rêver, 96 produits sélectionnés par l’équipe du Courrier Vinicole de notre monopole, 87 vins dont 36 blancs, 9 spiritueux, 10 pays offerts, voilà le programme pour la vente en ligne qui s’ouvre ce 29 août dès 14 h !!Vous aurez jusqu’au 15 septembre pour passer vos commandes.
Quelques journalistes de la presse spécialisée étaient conviés il y a une semaine à déguster une bonne trentaine de produits de ce catalogue Odyssée, très réussi.

Les blancs m’ont globalement davantage séduit que les rouges, toutefois, le palais du consommateur québécois étant au rouge depuis une décennie, voici ma sélection équitablement répartie en couleur.

Quarry Road – Chardonnay 2015 – Vinemount Ridge VQA – Tawse Winery – Canada – Agence Aux Bons Crus – 35 $ – 240 bouteilles – code 12211278
Dès le premier nez, ce vin me rappelle quelques blancs du Jura où savagnin et chardonnay se complètent. Si vous aimez le caractère oxydatif dans les vins blancs, vous avez ici un blanc de Niagara d’une appellation encore méconnue qui vous séduira sûrement. Le nez est net, marqué par des notes de céréales blondes et grillées, le fruité est blanc, très mûr et pourtant, la minéralité n’est pas occultée en bouche. Tout est frais dans les parfums, tout est rond dans la texture, c’est un blanc typé, équilibré, digne de cet Odyssée!!

Altenberg de Bergheim 2008 – Grand Cru – Marcel Deiss – Alsace – France – Agence Alain Bélanger – 99 $ – 120 bouteilles – code 11698918

Je ne présente plus Jean-Michel Deiss et son fils Mathieu, ils ont hérité d’une pierre précieuse, ils en ont fait un bijou, unique au monde.

Les cépages traditionnels alsaciens ont été ici réchauffés par la juste lumière et la juste chaleur, on déguste donc la fraîcheur, la minéralité locale soutenue par une maturité, une sucrosité exemplaire. Le fruité est jaune, les épices sont délicates, légèrement indiennes, l’enveloppe est charnelle, la finale rappelle le massepain. «Il se boit tout seul» et pourtant, faites-vous plaisir avec un soupçon de foie gras, vous ne le regretterez pas.

Bela Rex 2010 – Weingut Gesellmann – Autriche – Agence Vini-Vins – 68 $ – 240 bouteilles – code 12298414
L’originalité de la sélection. La robe est foncée, rougeoyante, on s’attend à un vin qui va en imposer et pourtant, la distinction précède l’opulence. Les tanins sont serrés, ils engendrent une enveloppe lisse, tapissante, qui transporte un fruité noir de mûres, de cassis et de bleuets au chocolat. Un vin du Mittelburgenland qui prouve que l’Autriche n’est pas seulement exemplaire pour ses blancs !

Mvemve Raats de Compostella 2012 – Afrique du Sud – Agence Rézin – 75 $ – 60 bouteilles – code 12321418
Le nom est aussi complexe et imprononçable que le contenu est remarquable. Dégusté à l’aveugle, on file vers Bordeaux et ses cépages dans un style sobre et précis; on est pourtant à 12 h d’avion de là. Ce Sud-Africain n’a pas le nez de caoutchouc brûlé – encore bien présent dans les rouges du pays – il offre au contraire les caractéristiques notes végétales (poivrons rouges) de jeunesse de l’assemblage sélectionnés, le caractère aromatique de boîte à cigares à l’aération avec une fraîcheur presque iodée en finale de dégustation. L’alcool est particulièrement bien intégré, l’élégance n’est pas calfeutrée, tout est digeste. On est, selon moi, en présence d’un des meilleurs vins d’Afrique du Sud.

Grande Cuvée 2011 – Mas Laval – IGP Pays de l’Hérault – France – Agence Le maître de chai – 36 $ – 1200 bouteilles – code 12320327
Charnu et élégant à la fois, ce rouge a été mon coup de coeur de la dégustation. Au nez comme en bouche, les arômes sont loquaces sans être tapageurs (mûres, olives, boisé fin, torréfaction), la texture présente des tanins gras, toutefois serrés, formant ainsi une enveloppe veloutée qui perdure sans assécher. La finale se fait quelque peu animale, le vin se fait ambassadeur de sa région. Cette Grande Cuvée est vraiment une grande cuvée à prix modeste. Bravo!

Domaine de Trévallon – Les Alpilles 2010 – Agence Francs-Vins – 69 $ – 600 bouteilles – code 12292901
Dense, confit sans être astringent, à la fois floral et épicé, voici un vin rouge à l’assemblage de syrah et de cabernet sauvignon équitablement répartis qui se présente encore jeune et accrocheur en bouche; toutefois, la pureté du fruité général est remarquable. Tout est éclatant, net, précis. Les gourmands vont se régaler dès aujourd’hui, les patients peuvent l’attendre jusque 2024.

Monzinger Halenberg – Riesling Trocken 2012 – Weingut Emrich-Schönleber – Allemagne – Agence Connexion Oenophilia – 54 $ – 240 bouteilles – code 12283511
Croquant et tendre à la fois en bouche, ce blanc allemand propose les classiques notes d’hydrocarbures au nez qu’on laissera s’échapper en remuant le verre pour y découvrir celles de tarte au citron et de confiture d’abricot qu’on décèlera en finale de dégustation. Enveloppant sans être lourd, il est juste assez gras pour s’harmoniser avec un fromage de style double crème, toutefois jeune et crayeux.

Il y a 3 champagnes dans cet Odyssée : Clos des Goisses 2004 de Philipponnat, Collection 1989 de Krug, S 2002 de Salon: dispendieux, rare, unique, pour riches amateurs de bulles marnaises!

Publié dans M. Bulles | Laisser un commentaire

De l’isolement à l’innovation: la Lanaudière viticole à découvrir

Moins populaire au niveau touristique que sa voisine située à l’ouest (les Laurentides), la région de Lanaudière n’en demeure pas moins aussi attrayante, voire étonnante.

Lanaudière

Cliquez sur le lien ci-dessous pour ouvrir le pdf et lire l’article sur cette région viticole du Québec en pleine évolution…

Lanaudière

Publié dans M. Bulles | Laisser un commentaire